Accueil·Actualités·Afrique·musique

Fini le rêve américain, faites place au « rêve africain »

Par Sephora Lukoki Kapinga.

Nastoly Nkuka, jeune chanteur Congolais et entrepreneur

Bercé dans l’univers musical depuis son enfance, Nastoly Nkuka, 29 ans, en a fait sa passion. Son style l’Afro-pop, mélangé avec ses racines congolaises enjaille les oreilles de tout ceux qui l’écoutent. Passionné par son pays, la République Démocratique du Congo (RDC), il chante en lingala, ce qui est un moyen de valoriser sa culture.

Une scène avec le défunt King Kester

À l’âge de 5 ans, Nastoly, de son vrai nom Patrick Nkuka Bavouidibio, a eu l’occasion de monter sur scène avec le chanteur congolais King Kester Emeneya lors d’un concert. Souvenir gravé dans la mémoire du jeune musicien, qui vient de se mettre à la guitare pour se diversifier et ajouter d’autres composantes à sa musique. « La guitare me donne de l’inspiration » révèle Nastoly.

À 12 ans, il gribouille ses premiers textes. Et ce jusqu’à maintenant, impossible de l’arrêter. Accompagné depuis un an et demi par son complice et son manager Daniel Solar Biongo, sa mission est d’encourager les jeunes gens. Motiver, divertir, enrichir par la musique.

On a trop entendu parler du rêve américain, et pourquoi ne pas basculer dans le « rêve africain » ?

Nastoly propose un style musical entre la pop, le rap, le Rnb et la house. Une généralité assumée pour favoriser tous types de publics. « Je suis polyvalent, je globalise et je fais ce qui me plait en faisant des sons liés à la vie quotidienne, aux péripéties de la vie » affirme le jeune homme. « Son travail est bien organisé, il est vraiment inspiré. Ses mélodies et ses paroles transmettent la joie, l’amour et parfois l’humour » témoigne son manager.

Inspiré par un vaste panel d’artistes très variés : « Fally Ipupa, Michael Jackson, Werrason, JB Mpiana, Stromae, Maître Gims, John Lennon, Barry White, Christophe Maé..« . Nastoly tente de faire un mix avec tout ce bagage culturel. Bosseur, il sort un générique « devoir à domicile » qui passera deux semaines plus tard sur Africa N°1, fin décembre 2015. Depuis tout s’enchaîne : premier showcase aux Champs-Elysées pour Miss Afro ethnique, puis au Niggaz In Paris, et pour Mister RDC. Il fera aussi d’autres collaborations avec Lodia H²0 « C’est diiBomb » en 2010, 3,2 Litres avec Cell Siko, Ill by diamond, killa predator ainsi qu’un autre featuring avec Dj Evra pour « na nzoto« .

Toutes ces expériences ont conforté son envie de revenir aux sources. « Toute ma vie, j’ai entendu parler du rêve américain, mais pourquoi pas le rêve africain. Car l’africain aussi rêve de réussite. D’ailleurs si je réussis, c’est toute l’Afrique qui en bénéficie. » Pour lui sa culture doit traverser les frontières, pour cela il prépare une mixtape « Contrôle » et son futur album intitulé « rêve africain« .

Un label destiné aux jeunes talents émergents

Sur le long terme, « prendre en charge des jeunes talents pour les promouvoir » serait son objectif. « Il y a beaucoup d’artistes compétents qui n’ont pas beaucoup de vues mais qui font de la musique de qualité » constate l’artiste soucieux. « Beaucoup galèrent pour entrer en studio, donc les services proposés en maison de disque on veut les proposer en tant que label » conclut le jeune entrepreneur.

Suivez le sur sa page Facebook et son compte YouTube :

Page Facebook Nastoly

Nastoly Nkuka TV

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s