Accueil·Actualités·Afrique·international·société

Mobilisons-nous contre la vente aux enchères de migrants en Libye

Par Sephora Lukoki Kapinga.

Est-ce que le monde vire en plein cauchemar ? Est-ce que la dignité a disparu? Comment un tel crime contre l’humanité est-il possible en 2017 ? Un marché aux esclaves en Libye, des êtres humains faits de chair et de sang vendus et traités comme des bêtes !

La majorité des migrants qui transitent par la Libye sont pris comme esclaves, et ce depuis cet été. Les migrants fuient leurs pays d’origine pour gagner l’Europe. Mais au lieu de cela, durant leur voyage ils sont arrêtés par des malfrats. En Libye, nos frères noirs sont vendus pour moins de 500€… C’est à peine croyable. Parce qu’on est noirs, et qu’on cherche à aller en Europe, on nous traite comme des animaux et nous enferme dans des cages. En toute impunité, les migrants sont maltraités et traités comme des moins que rien !

Si on se mettrait ne serait-ce qu’une seconde à la place de la personne oppressée, jamais on oserait subir une telle humiliation. Si on réalisait que la victime pourrait être notre père, notre frère, notre mère, notre sœur, je pense que l’on réfléchirait à deux fois avant de lui faire du mal. Nous devons nous lever pour condamner ce crime odieux et exiger le respect de chaque être humain peu importe sa condition.

Maintenant que le monde entier a vu et entendu ce qu’il se déroule en Libye grâce aux vidéos et images de la chaine CNN, qu’attend-il pour agir ? Une situation inhumaine se déroule sous nos yeux, quelles sont les mesures pour y remédier ? On attend que les pays africains, la communauté internationale, l’armée, l’ONU se révoltent et exigent la libération des esclaves le plus vite possible. Tous les états devraient se mobiliser et débarquer en Libye pour mettre fin à ces actes inimaginables. On ne peut pas tolérer que l’histoire se répète. L’esclavage a été aboli en 1848. Il est de notre devoir de s’indigner et de refuser ce crime contre l’humanité.

Alpha Blondy, le chanteur ivoirien, Claudy Siar, producteur et animateur expriment leurs colères face à cette situation via les réseaux sociaux et appellent à un rassemblement devant les ambassades libyennes. Rendez-vous samedi 18 novembre à 14h devant l’ambassade de Libye : 6-8 rue Chasseloup-Laubat 75015 Paris.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s