Accueil·Actualités·mode·société·Tendances

Ambitious Woman : une conférence sur l’entrepreneuriat au féminin

Par Sephora Lukoki Kapinga.

Ambitious Woman, c’est le nom de la dernière conférence de femmes entrepreneures qui a eu lieu à Paris, le 24 mars dernier. Une génération de femmes entrepreneures débarque en force et en forme. Cela ne se passe pas qu’aux Etats-Unis. La preuve !

IMG_0741
Les trois oratrices : Christa Bumba Jackson, Pauline Toukoum et Aurélie Alama. Crédits : SLK News

Ambitious Woman est une conférence organisée par deux associations : femmes vertueuses et femme équilibrée originaire de Belgique, cet événement a pour ambition d’armer, d’encourager, de valoriser et de promouvoir la femme.

C’est bien de vouloir entreprendre, mais c’est encore mieux de posséder les bonnes bases pour se lancer ou se perfectionner. Des outils, des méthodes et des conseils ont été prodigués par trois femmes exceptionnelles.

Parmi elles, Christa Bumba Jackson, youtubeuse (son compte Sta Jackson aborde plusieurs thèmes la foi, le maquillage, la coiffure, la famille, le mariage…), Pauline Toukoum, motivatrice, fondatrice du talk-show EWOG (Elegant Woman of God) dans lequel elle apporte également des conseils spirituels, mode et relationnel. Aurélie Alama est une business woman, motivatrice, consultante, fondatrice de Femme Libère ton potentiel, un concept sur le leadership féminin.

Pourquoi entreprendre ?

IMG_0731
Aurélie Alama en pleine intervention

Ces questions peuvent s’avérer banale mais elles sont fondamentales. « Qui suis-je ? Où je vais ? Et comment je m’y rends ? » interroge Aurélie Alama, explosive devant l’auditoire. Si de nombreuses femmes entreprennent, c’est bien mais le plus important c’est de définir sa vision. Savoir pour quelle raison tu décides de mener ce projet, quel est ton objectif, quelles sont les étapes nécessaires pour y parvenir… ?

Parfois, on détient le rêve, mais on est loin de savoir comment s’y prendre. Etre encadré et faire preuve de sagesse durant ce temps sont des clés indispensables. L’entrepreneuriat ressemble à une course de fond. Il faut être persévérant et tenir sur la durée. D’où l’importance d’être établi sur une fondation solide. 

IMG_0724
Pauline Toukoum en pleine intervention

« Tu auras de l’influence seulement quand tu feras ce que Dieu a prévu pour toi » lance la dynamique Pauline Toukoum. Pour illustrer ses propos, elle met en scène trois personnes du public : une personne interprète le rôle de Dieu, l’autre la grâce et le dernier le bonheur; Pauline, dans le rôle de l’entrepreneure, montre que si on suit Dieu, automatiquement, la grâce et le bonheur nous accompagnent. Mais dans le cas contraire, on se désolidarise des bénédictions. Cette mise en scène fait référence au psautme 23.

Connaître son identité, c’est la plus grande des forces

IMG_0719
Christa Bumba Jackson. Crédits : SLK News

L’histoire de chaque personne impacte son identité. Chaque parcours instruit, forge et éduque le caractère de tout être humain. C’est pour cela qu’il est important d’être vigilant sur ce que l’on laisse apparaître. Christa Bumba Jackson, première oratrice très touchante a partagé son témoignage lié à ses complexes dû à un problème dentaire. Cette période difficile de sa vie l’a certes affectée, mais cela ne l’a pas empêché de poursuivre ses objectifs. Si elle se serait arrêtée à ses complexes, sa chaîne Youtube n’aurait sans doute jamais vu le jour.

Mais elle a su écouter son coeur et faire preuve de courage à l’instar de ces femmes citées :  « Dans la Bible, Abigaïl et Esther sont des femmes qui ont été attentives, dévouées et patientes. Leurs caractères ont changé le cours des choses » explique l’oratrice Christa Bumba Jackson. D’ailleurs, notre façon d’être peut faire la différence. « En Afrique, un homme vendait de l’eau au marché, il n’était pas le seul mais il attirait le plus de clients. Au-delà de la vente, ce commerçant avait opté pour un style vestimentaire soigné. Toujours très présentable, ce détail l’a distingué des autres et l’a propulsé » raconte la Youtubeuse.

Jouer sur certains détails peut faire toute la différence. Mais dans ces milieux où la concurrence est rude, être soi-même est la clé indispensable, comme le rappelle Christa. « Veille à ce que tu reçois et à ce qui reste en toi parce que c’est cela qui va sortir. Avant tout reste toi-même. »

 Pour rester soi-même, il est impératif de se connaître comme le rappelle le philosophe Socrate : « Connais-toi toi-même », cette célèbre citation résume un des secrets la connaissance de soi. Entreprendre, c’est aussi savoir si oui on non cela nous correspond. Se poser, s’analyser, juger quel est le meilleur parti pris. C’est tout simplement être vraie avec soi-même avant de se lancer et savoir qu’on n’est pas toutes nées pour être exposées. Certaines doivent être dans les coulisses pour soutenir la vision parce que c’est leur rôle. 

La sagesse dans les affaires : « soyez des femmes fortes économiquement » 

« Soyez des femmes fortes économiquement » c’est ce qu’on retient du passage du sponsor Indira Kassia, conseillère au cabinet de gestion de patrimoine. Aborder un sujet sur l’entrepreneuriat sans s’attaquer à l’argent, ce n’est pas possible. Une mauvaise gestion financière est un frein dans les affaires.

« Si déjà avec 1500 euros tu ne parviens pas à gérer tes finances, tu es toujours à découvert, ce n’est pas avec plus que tu y arriveras » affirme Aurélie Alama, applaudit par le public. Certains échecs sont parfois le fruit d’un manque de sagesse concernant les finances. Tandis qu’il faut mettre tous les éléments de son coté pour réussir. Gérer ses finances, c’est un apprentissage.

IMG_0727
Aurélie Alama. Crédits : SLK News

Dans chaque étape, on a parfois « besoin de mentors, de s’entourer des personnes qui sont déjà là où l’on veut être » déclare la motivatrice. Si les conférences sur la richesse pullulent sur Internet, elles ne garantissent pas le succès. « Avoir pleins de followers n’est pas une preuve de succès » ajoute Aurélie, déçue de la tournure des réseaux sociaux.

La réussite s’accompagne de plusieurs facteurs. « Chacune a une vision au fond de soi, maintenant il y a la foi qui va nous aider à sortir les choses de l’invisible pour les ramener au visible. Tant que tu fais le possible, la saveur reste normale. Mais quand tu fais l’impossible c’est là où ton Dieu est visible » complète l’oratrice. En d’autres termes, crois, ose, rêve, jette-toi à l’eau, commence avec ce que tu as et tu verras. « La solution pour avoir un business à succès, c’est la foi » ajoute Aurélie Alama. « Mais la façon de penser fait toute la différence. »

Quelque soit le type de projet, un sacrifice est nécessaire. « Soyons la génération de femmes qui soutient afin de faire barrage au clichés visant les femmes noires comme n’étant pas solidaires » conclut la conférencière bouillante. Le processus est déjà lancé parce qu’on peut apercevoir de nombreuses femmes prêtes à se tenir main dans la main pour mettre fin aux clichés mais surtout s’entraider réellement.

C’est le cas de la pétillante Aurélie Limangi, suissesse-congolaise, gestionnaire de vente, fondatrice de Kendysha Beauty et sponsor de la conférence. Son entreprise aux multiples facettes a pour but de valoriser la femme africaine avec du conseil en image, d’animer des événements, des conférences, des galas…

Aurélie dit Kendysha est également vice-présidente de l’association Stay clean qui vise à aider les femmes au Congo et d’Afrique à avoir des lieux d’assainissement. « Dire non aux choses non essentielles c’est important lorsqu’on entreprend, j’aime aider les autres et en voyant ces femmes au Congo dans des conditions difficiles, j’ai pris conscience qu’il était de mon devoir d’agir » raconte la  jeune femme.

IMG_0788
Kendysha. Crédits : SLK News

Tu n’es pas née pour vivre une vie ordinaire parce que tu es extraordinaire

 » Des capacités illimitées résident en toi, il est temps de les libérer. Tu n’es pas née pour vivre une vie ordinaire parce que tu es extraordinaire » c’est une partie du slogan motivateur de Femme Libère ton potentiel. C’est important « d’entendre des bonnes choses même de vous-mêmes » appuie Cécile Flaurine, présidente de l’association chrétienne femmes vertueuses et co-organisatrice de cet événement avec son équipe. « Cette première édition à Paris avait pour projet de montrer les talents des femmes. Après trois mois d’organisation, je suis satisfaite du résultat. Les participantes sont ravies et le message est passé » estime Cécile avec un sourire rempli de gratitude. Et elle peut en être fière parce que la plupart des personnes interrogées sont tout autant heureuses d’avoir pu assister à cette conférence.

IMG_0782
La créatrice de vêtements Justice Prosper avec Cécile Flaurine, fondatrice de l’association femmes vertueuses. Crédits : SLK News

« Je suis venue parce que j’aime le thème, ce qui en ressort et aussi surtout car c’est un lieu de formation. On apprend pleins de choses sur l’entrepreneuriat. J’en ressors enrichie, j’ai entendu de très bons conseils comme celui de s’entourer de personnes loyales qui soutiennent la vision et que tout est possible. Si on a un rêve, c’est possible de l’accomplir » témoigne avec le sourire la charmante Gloire Lesoria, 19 ans, égérie du magazine Kabibi, étudiante en DUT Gestion et responsable communication de l’agence Canopus ainsi que fondatrice de l’émission « Moi jeune, comment impacter ? »

Gloire Lesoria & Prosper Justice
Gloire Lesoria accompagnée de la créatrice de vêtements dont la marque est Prosper Justice

Cette première conférence s’achève donc sur une note positive. De nombreux lots ont été remporté par quinze participantes. Des artistes ont pu interpréter leurs titres. Toujours dans le thème de la valorisation : « Femme noire, tu es belle » est l’une des composition de Salomé Steves, 25 ans, chef de projet numérique, coach en cheveu afro, membre de l’association femmes vertueuses et fondatrice de la page Think Like a God. Les paroles de sa chanson aux belles mélodies touchent le coeur parce qu’ elles rappellent la beauté du teint ébène.

IMG_0767
Salome Steves

Plusieurs défilés de mode des marques ym.com, Justice Prosper, Svk créations nous ont fait découvrir un univers vestimentaire unique. Chacun dans sa singularité a su régaler les yeux du public avec des pièces originales et variées.

L’entrepreneuriat, c’est aussi un partage de talents, un échange, une passion qu’on montre au monde pour se rappeler que mêmes les faibles commencements peuvent un jour être au devant de la scène. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s