Accueil·Actualités·économie·culture·société

Cannes…vu de Lille

Par Gabriel Roussineau & Sephora Lukoki

Quel est l’impact du Festival à 1000 km de la Croisette ? Reportage à Lille, auprès des exploitants de salle et du public.

« The Dead don’t die » : c’est le titre du nouveau film de Jim Jarmusch, une comédie zombiesque présentée en soirée d’ouverture au Festival de Cannes. Mais pour le voir, pas besoin de traverser la France : il était également projeté en avant-première dans les deux cinémas voisins de la rue de Béthune, dans le centre de Lille. 

A l’UGC Ciné Cité, la soirée a rassemblé près de 400 personnes, pour assister à la montée des marches à 19h15, puis à la projection du film. Chez les voisins du cinéma d’art et d’essai « le Majestic », on a fait salle comble avec 176 entrées pour la même programmation, il a même fallu refuser du monde. Cette pratique commence à devenir courante et permet d’assurer un bon lancement au film d’ouverture, qui est exploité en salles dans les jours qui suivent.

Pour autant on n’observe pas non plus une affluence exceptionnelle durant le Festival : « il y a un effet quand il y a la Palme d’or qui tombe, mais sans plus » nous partage Laurie, agente d’accueil à l’UGC. Et comme la plupart des films qui passent à Cannes ne sortent pas immédiatement en salles, l’effet se fait sentir plusieurs mois après. On notera juste que le Festival occasionne parfois des programmations décalées, comme celle de « Douleur et Gloire », d’Almodovar, projeté à Cannes le vendredi 17 mai et qui sortira en salles le même jour et non pas le traditionnel mercredi.

Si on n’observe pas d’« effet Cannes» sur la fréquentation, c’est l’occasion pour les cinémas de programmer des soirées spéciales pour leurs habitués. L’an dernier, le Majestic avait programmé la cérémonie de clôture en direct, suivie d’un film surprise. Le cinéma avait choisi de diffuser « The Square ». Bonne pioche puisque c’était la palme d’or…Il y aussi les sélections parallèles, comme la Quinzaine des réalisateurs. « On a choisi de faire une avant-première pour « le Daim » avec l’équipe du Film. C’est prévu pour le 4 juin et on a déjà 60 préventes » se réjouit Amandine Caron, une des gérantes du Majestic.

Rémi fait partie de ces habitués des salles obscures. « Je me rends au cinéma une fois par jour voire deux. J’ai la carte UGC depuis son lancement, ça fait plus de 20 ans » raconte Rémi, présent hier pour la diffusion du film « The dead don’t die ». Il n’est pas forcément séduit par tous les films à l’affiche du festival de Cannes. « J’ai plus d’attente pour les films français » explique-t-il. La sélection des films nationaux représentés à Cannes est toujours symbole de fierté et d’intérêt. « Roubaix, une lumière » d’Arnaud Desplechin représente donc le Nord cette année à Cannes. C’est l’un des films les plus attendus de la compétition. 

Pour ce couple de cannois devenus lillois pour leurs études, le festival c’est l’occasion « d’assister aux projections ». « Tu t’habilles bien, t’es content mais en même temps c’est aussi un milieu snob, ce qui est dommage » relate David, habitué au tapis rouge pour y être allé en tant que spectateur. « Avant c’était mieux, on était près des marches et on voyait tout mais maintenant ce n’est plus le cas, il y a une limite » constate Marion. « Mais c’est vrai qu’on a l’occasion de croiser des stars, j’ai pu voir l’équipe du film Expendable. » 

Si les célébrités intéressent et c’est agréable d’en croiser, l’envers du décor existe aussi. « C’est un événement joli mais quand t’es pas Cannois. C’est période très touristique, la circulation est compliquée. Le festival de Cannes, c’est plus le côté bling bling, apparence. Surtout que parmi la sélection de film, seule une petite portion m’intéresse. » 

Cannes, une certain milieu, toujours les mêmes ? Si pour Océane, « Cannes bénéficie d’une médiatisation excessive alors que ce n’est pas si intéressant», Rémi souligne la diversité des réalisations, africaine, coréenne… « ça reste une belle vitrine, un bon tremplin ».

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s