Accueil·Actualités·République Démocratique du Congo·société

RDC : Massacres à Béni

Depuis le 30 octobre, une centaine de personnes ont été tuées à Beni, dans la région est de la RDC. Mercredi 27 novembre, environ 19 personnes ont été massacrées à la machette. Ces scènes d’horreur seraient orchestrées par un groupe armé d’origine ougandaise (ADF). Depuis 2015, près d’un millier de personnes ont perdu la vie… 

Ce texte rédigé par Zack Future est un triste bilan de la situation atroce du peuple Congolais : 

Terre des fantasmes et des paradoxes, pays où le sang se répand plus facilement que l’eau potable, le constat est regrettable. Oui je viens de ce Congo, celui que l’on applaudit pour ses Rumba mais aussi celui à qui on a tourné le dos lors de ses plus tristes combats. 
Parlons de ce peuple qui marche sur des diamants qui sont plutôt comparables à des bris de verre qui blessent, qui blessent fort et profondément. Oui depuis le début la partie était déjà truquée et mes écrits sont le manifeste d’une âme tourmentée par les blessures d’un peuple qui a aussi sa part dans l’histoire de l’humanité. 
Je refuse d’être dans quelques années ce vieil homme a qui on posera cette fameuse question par des plus jeunes que moi, cette question qui raisonnera comme le bruit d’une balle qui transperce le crâne : « Papa, pourquoi n’avez-vous rien fait ? ». Envers et contre tout le silence est l’arme la plus lourde sur laquelle nous avons tous appuyé et qui a ouvert le robinet des larmes de plusieurs milliers de Congolais. 
Peuple si fort, si fier, qui chante encore mais qui pleure chaque jour des morts. Peuple qui chaque nuit dort sur des cadavres et dont le réveil matinal est le bruit assourdissant des tirs, Congo l’éternel martyr. Le Congo est un corps, son cœur est Kinshasa, un cœur enfumé et encrassé comme celui d’un fumeur, par la négligence des politiques, soldée par une précarité endémique. 
Un Congo chanté, un Congo dansé, un Congo plagié, mais est-ce que ce Congo est accompagné ? 
Méprenez-vous, je ne parle pas de cet accompagnement controversé des colons ou des complices noirs à la tête de ce pays. 
Je vous pose maintenant la question : « Et vous, qu’avez-vous fait ? »

Zack Future, 
REBORN.

Que Dieu mette fin à ce cycle d’horreur et qu’il fortifie les familles endeuillées.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s