Accueil·Actualités·histoire·République Démocratique du Congo·société

60 ans d’indépendance de la RDC : l’heure est au bilan

Par Sephora Lukoki Kapinga.

Le 30 juin 1960, la République démocratique du Congo accédait à l’indépendance. 60 ans plus tard, quel bilan peut-on tirer de cette période ?

Sur les réseaux sociaux, plusieurs comptes Instagram tentent d’alerter sur la situation actuelle de la RDC en rappelant la lutte de Lumumba et des autres pères fondateurs pour la dignité et la grandeur du Congo. Comme le disait cet héros : « Le Congo est grand. Il exige de nous de la grandeur. » Patrice Émery Lumumba

View this post on Instagram

————————————————— Une initiative menée avec brio par le Collectif Mémoire Coloniale et Lutte contre les Discriminations (voir page Facebook) @memoirecoloniale 🙌🏾 • • La conférence a été modérée par Stéphanie Ngalula. Retrouvez dans ce bref extrait une des interventions de Amzat Boukari Yabara & Louise Ngandu. • • Se former à l’histoire panafricaine est une forme de lutte. Nous avons aujourd’hui la chance d’avoir des personnes qualifiées qui font le travail que le système scolaire ne fait pas. Ils/elles nous mettent en avant les concepts clés du panafricanisme déjà avancés par les précurseurs tel que Nkrumah, Lumumba et bien d’autres. Ils/elles ne se confortent pas essentiellement dans la glorification de notre passé pré-colonial grandiose, ni ne se complaisent dans la revendication constante mais mettent l’accent de manière CONCRÈTE sur les initiatives que nous devons mener aujourd’hui pour la souveraineté du continent, en commençant pas son centre névralgique : le Congo. • • Que vous soyez congolais.e.s ou pas vous devez vous imprégner de ses notions, c’est fondamental. Ces réflexions sont aussi tirées de livres comme « Les fondements économiques & culturels d’un État Fédéral d’Afrique Noire » de Cheikh Anta Diop ou encore « l’Afrique doit s’unir » de Kwame Nkrumah parmi bien d’autres. • • Tirons des leçons du passé pour aller sereinement de l’avant. Chacun peut y participer à son échelle.

A post shared by AFRO CONSCIENCE ☥ (@afroconscience) on

La meilleure façon de lutter est de connaître notre histoire. Il faut se plonger dans le passé pour comprendre le présent et s’armer pour bâtir le Congo de demain. Tout commence par la pensée, d’où l’intérêt de s’instruire pour ensuite passer à l’action. La jeunesse doit relever le défi de participer à la reconstruction du continent africain. Chaque génération a son problème à résoudre, explique l’historien Mala Makani Khumbi. Sommes-nous conscients des enjeux et de la mission de notre génération ?

L’indépendance, acquise au prix du sang est encore loin des idéaux du discours de Lumumba. Il faut sortir de la médiocrité et construire ce Congo grand, digne et juste. Enfin, aller au-delà des mots pour honorer le parcours des héros.

L’indépendance de la RDC n’est pas perçue du même oeil par tous. Dans ce court échange, nous avons pu filmer certains congolais à Château-Rouge (Paris XVIIIe), quartier très fréquenté à cause des activités et des commerces africains.

La leçon à retenir est qu’il est encore temps de bâtir, d’agir, de servir le Congo RDC. A chacun de faire sa part et d’honorer ces mots et ce discours de Lumumba et de tous les combattant.e.s de la justice. Agissons par amour pour la RDC. L’amour de la nation doit se manifester par les actes de ses dignes représentants qui ont le courage de donner le meilleur pour leurs terres et les générations futures.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s