Accueil

Spectacle de l’humoriste panafricain Lenny Mbunga à Paris : une leçon d’Histoire qui questionne nos histoires

Lenny Mbunga, l’humoriste panafricain originaire du Congo se produit sur scène du 14 janvier au 19 février à Paris pour présenter son nouveau spectacle intitulé Transmissions. Un moment au coeur de l’Histoire de l’Afrique où le standuper délivre des vérités, pousse à la prise de conscience et tente de déconstruire les clichés sur le continent africain.

Une garantie : en plus de beaucoup rire, on en ressort la tête remplie de références historiques souvent très peu médiatisées.

L’humoriste panafricain Lenny Mbunga / Crédits : SLK NEws

Le lieu est chaleureux. On y est bien accueilli. Au début, la scène est vide mais on entend la voix de Lenny Mbunga qui introduit Natacha Gomez qui assure la première partie. Les rires s’enclenchent dans la salle. La jeune femme commence un sketch de 5 minutes qui interroge la place de la femme, le féminisme et parle aussi de l’esclavage… et tout cela avec humour et légèreté. Fous rires. Le public est conquis.

Lenny débarque ensuite et nous met en face d’autres réalités : celle d’une Afrique dominante dont on n’entend pas assez parler sauf par le prisme d’une liste de clichés interminables. Il questionne aussi le lien entre la diaspora et le berceau de l’humanité. Plus encore, il pousse chaque spectateur ou spectatrice à s’auto-évaluer. Car chacun peut aussi se retrouver dans une situation où son attitude, ses propos, ses réactions pourront être qualifiés de « racistes ». En prendre conscience c’est déjà le premier pas pour sortir du tunnel de la méconnaissance et du mépris de l’autre.

Les clichés et le manque de connaissance de l’Afrique gangrène notre société. Ce racisme ordinaire a été intégré. Face à cela, il y a tout un travail de déconstruction et d’éducation à (re)faire. Les sketchs de Lenny Mbunga sont donc une analyse de tous ses aspects sous forme d’une leçon d’Histoire moderne et drôle. Mais aussi un enchainement de témoignages et d’expériences vécues qui révèlent des points sur le cheminement de son parcours en tant que comédien marchant sur les traces de la pensée de son père qu’il décrit comme afrocentriste.

Durant son spectacle, tous les thèmes ou presque sont abordés : de l’Egypte antique raconté par l’historien Cheikh Anta Diop, aux stéréotypes sur la masculinité noire tout en passant par l’appropriation culturelle. Des vérités qui s’enchainent avec humour pour pousser le public à s’interroger sur ce monde téléguidé par des rapports de force qui persistent jusqu’à maintenant. L’imaginaire de l’Afrique a longtemps été peint avec un descriptif péjoratif, médiocre et très peu fier. L’humoriste Lenny Mbunga tente d’apporter un nouveau regard sur l’Afrique en insistant sur l’importance de connaitre la vraie histoire du continent, celle que l’école ne nous apprend pas, celle qu’il faut aller chercher pour en découvrir les trésors.

Mission accomplie car à la fin de son spectacle on a soif d’en savoir plus sur les héros et héroïnes africains passés sous silence. Pour ne prendre qu’un seul exemple : Mansa Moussa, empereur du Mali et homme le plus riche de l’Histoire présenté au début du spectacle mais encore une fois, on n’en parle très peu. Ce sont des faits qui dérangent car effectivement dans l’imaginaire, l’Afrique est encore associé à la pauvreté, point. Ce travail de conscientisation effectué par Lenny Mbunga n’est pas sans risque et sans boycott. En réponse à cela, il a lancé sa propre structure KADOGOS pour produire ses spectacles. Les fonds seront reversés à cette initiative.

Réservations pour le spectacle à Paris, Appart la Villette : https://www.billetweb.fr/lenny-mbunga-transmissions

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s