Accueil·Actualités·Afrique·République Démocratique du Congo

#RwandaIsKilling : Après Kinshasa et Lubumbashi, d’autres villes dont 4 en Europe prennent le relais

Par SLK News

Sur Twitter, le hashtag #RwandaIsKilling est encore visible. L’indignation ne compte pas s’arrêter. Après Kinshasa, Lubumbashi tient à exprimer sa colère contre l’agression du Rwanda sous couvert du M23.

Les manifestants interpellent le gouvernement, l’opinion publique sur la situation à l’Est en précisant qu’il s’agit de l’affaire de la nation toute entière. Ils insistent aussi sur l’importance de déployer plus de moyens financiers pour soutenir l’armée congolaise, les FARDC. Il faut rappeler que des mouvements citoyens tels que la Lucha @luchardc se mobilisent pour apporter des vivres aux militaires congolais. Ces derniers ont un salaire très bas. Leurs conditions de vie sont très difficiles. Les mouvements citoyens populaires dénoncent cela chaque semaine sur les réseaux sociaux, via des communiqués ou des rassemblements depuis le début de cette mobilisation #RwandaIsKilling 

Gloire Kapema était présent lors de la mobilisation. Il nous fait part de son retour : 

« Tout s’est bien passé ! L’objet de ce rassemblement était clair : d’abord le soutien aux FARDC qui sont en première ligne de cette guerre contre le M23 soutenu par #RwandaIsKilling, ensuite il était question de manifester notre amour et compassion à l’endroit de nos compatriotes meurtris par la guerre depuis maintenant 26 ans, et enfin appeler l’État congolais à jouer son rôle ; précisément de prémunir sa population de la mort particulièrement celle de l’Est, plus une goutte de sang ne doit être versée sur le sol congolais, voilà nos revendications ! 

S’agissant des prochaines étapes, nous devrions continuer à agir à notre niveau ; parler de cette guerre autour de nous, la dénoncer sur les réseaux sociaux, quand une action de cette nature est organisée y répondre massivement. Surtout poursuivre le combat pour la justice ! Parce qu’il n’y a pas de paix durable sans justice, je fais notamment référence au Rapport Mapping ; les responsabilités doivent être établies et les criminels sanctionnés sévèrement » 

La jeunesse se lève mais pas uniquement. Ce sont plusieurs générations confondues qui réclament la justice pour un pays meurtri par une guerre atroce depuis 26 ans.

Ce vendredi 10 juin, Paris, Lyon, Montréal, Bruxelles, Londres et Pretoria en Afrique du Sud organisent à leur tour des mobilisations.

Un communiqué des forces armées de la RDC a annoncé que « depuis l’arrestation des militaires rwandais au Nord-Kivu, le Rwanda a changé la tenue de ses militaires pour dissimuler sa présence dans le territoire congolais aux côtés des terroristes du M23.« 

Un nouveau rebondissement qui intervient pour déstabiliser davantage l’Est de la RDC. En pleine visite sur le sol congolais, Philippe le roi belge a déclaré que la « Belgique doit prendre ses responsabilités car l’instabilité à l’est où règne trop souvent une violence inhumaine et l’impunité demeurent une grande source d’inquiétude et cette situation ne peut plus durer, il en va de notre responsabilité à tous d’y remédier. »

Après ce discours, quelles seront les actions des gouvernements congolais et belge ? On le saura très bientôt.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s