Accueil·Actualités·Afrique·République Démocratique du Congo

RDC : 104ème jours d’occupation de la ville de Bunagana par les rebelles du M23

Par SLK News

On aurait préféré célébrer la libération au lieu des 100 jours d’occupation. Mais pour l’instant, le contexte actuel ne le permet pas.

104 jours précisément que la ville de Bunagana est aux mains des rebelles du M23 soutenus par le Rwanda. Le 13 juin dernier, le général congolais Sylvain Ekengé avait accusé le pays voisin d’une invasion. De son côté, Kigali continue de nier son implication. Malgré un rapport de l’ONU publié le 4 août attestant que le M23 bénéficierait d’un appui matériel des forces armées rwandaises.

Bunagana est une ville stratégique dans le commerce transfrontalier. La militante Maud Salomé Ekila le rappelle dans ce reportage du média Brut :

Plusieurs mouvements citoyens se sont réunis devant le Palais du peuple de Kinshasa pour exprimer leur indignation et témoigner de leur solidarité envers la population.

Sur les réseaux sociaux, les messages affluent pour dénoncer cette occupation

Mais aussi pour revenir sur la prise même de cette cité stratégique :

Dans une interview diffusée sur France 24 et RFI lors de la 77ème assemblée générale des Nations Unies à New York, le président Félix Tshisekedi a affirmé que le déploiement de la force EAC était imminent et que les Kényans qui font partie de cette force multinationale entreront par Bunagana. Faut-il s’attendre à une libération imminente ?

En ce qui concerne la prise en charge des déplacés, très peu d’information voire pas du tout ne circule sauf des rapports de l’ONU ou de certaines associations et ONG. Le ministre des droits humains, Fabrice Alphonse Puela n’a pas effectué de prise de parole sur ce sujet depuis le début de l’attaque rwandaise. La page Twitter du ministère des droits humains en RDC n’a pas publié de communiqué détaillant une stratégie d’aide en faveur des déplacés.

Des milliers de déplacés se retrouvent dans des situations très précaires. Certains ont tentés de se rendre en Ouganda mais selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), 700 ménages venus de Bunagana auraient été refoulés à la frontière ougandaise.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s