Accueil·Actualités·République Démocratique du Congo

RDC : l’agression rwandaise engendre le déplacement de milliers de personnes

Par SLK News

Des milliers de civils fuient les affrontements entre les rebelles du M23 et l’armée congolaise FARDC. Ce cauchemar d’être contraint à quitter son domicile dans la tourmente est un scénario connu et ce depuis plusieurs générations.

Crédit imagestalks

Des femmes, des hommes, des jeunes, des personnes âgées, dans cette foule, il y a toutes catégories d’âge mais la majorité d’entre eux sont des enfants. Chaque famille tente d’emporter l’essentiel et essaie de rejoindre d’autres villes dans le Nord-Kivu ou l’Ouganda, environ 2500 personnes selon un article des Nations Unies datant du 24 octobre. Dans le Rutshuru, le chiffre s’élève à près de 400 000 déplacés.

Sur Twitter, on peut lire certains témoignages sur cette crise humanitaire qui rappellent de mauvais souvenirs et laissent planer un fort sentiment de déjà vu. Une guerre qui dure depuis bientôt trois décennies. Une guerre dont les premières victimes sont toujours les innocents. Des milliers de civils arrachés à leur quotidien et devant faire face à une situation désastreuse.

Une paix inconnue

La paix, cette grande inconnue pour certains qui n’ont vécu que la guerre ou presque. Leurs témoignages tragiques révèlent la réalité de millions de congolais. Wassy Kambale, membre de l’organisation citoyenne Goma Actif vient en aide aux populations dans le besoin. Il a livré un récit qui nous laisse sans voix.

En 1996, lors de la guerre, il avait 8 ans, avec sa mère et son petit frère de moins de deux ans porté au dos, ils ont pris la route toute une nuit de Kiwanja à Nyamilima. Tirs d’obus, tentative de fuite, ils se retrouveront finalement plus qu’à deux. Triste sort pour ces familles qui font face à ces horribles circonstances. Les conséquences de cette guerre sont très lourdes.

26 ans plus tard, des déplacés doivent se débrouiller seuls pour fuir les affrontements entre le M23 et l’armée congolaise. 26 ans plus tard, quel dispositif sécuritaire pour assurer la protection des familles ? Quelles ont été les leçons tirées des années précédentes de conflits ? Le ministre des affaires sociales de la RDC Modeste Mutinga Mutushayi ne s’est pas encore exprimé sur la prise en charge des déplacés. Depuis que Rutshuru-Centre et Kiwanja sont tombés aux mains du M23 ce samedi, le conseil supérieur de la défense a annoncé l’envoi d’une mission humanitaire sans préciser la date de son lancement.

Des manifestations à Goma

Dans un élan de révolte, une partie de la société civile est descendue dans les rues de Goma pour protester contre l’attaque des rebelles du M23 soutenus par le Rwanda.

La guerre en RDC est très peu médiatisée. Un silence complice de la part de nombreux États pour assurer le maintien d’un chaos qui dure depuis près de trente ans et profite aux pays voisins du Congo, aux puissances mondiales, aux groupes armés, aux multinationales.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s