Accueil·Actualités·Afrique·international·République Démocratique du Congo

Le génocide au Congo dénoncé sur les réseaux sociaux

Par Sephora Lukoki Kapinga.

genocost

Le 2 août 1998, une guerre civile éclatait au Congo. Aujourd’hui, la situation en République Démocratique du Congo (RDC) reste toujours aussi catastrophique. Le pillage des richesses et les violences sont devenus le quotidien des Congolais. Le mot justice semble être un terme inconnu. Mais les coeurs des Congolais s’alarment d’un tel niveau d’atrocités sur leur terre.

Le 17 mai 1997, des troupes armés pénètrent Kinshasa. Il s’agit des soldats de l’AFDL des armées de l’Angola, du Rwanda, de l’Ouganda. L’article complet à ce sujet se trouve sur ce lien http://desc-wondo.org/fr/rd-congo-02-aout-1998-les-crimes-de-la-deuxieme-guerre-du-congo-et-limpunite/.

Les richesses du Congo en ont fait la proie de la communauté internationale, au point où les vies humaines sont relayées au second rang. Car dans le fond, tel est le noyau du conflit.

Le niveau de violence est indescriptible. Entre les violences inhumaines faites aux femmes, les enfants soldats, les crimes, les viols, la situation au Kasaï… C’est le paroxysme de la barbarie. Une boucherie humaine aux yeux du monde entier.

« Le 24 août 1998, à la suite d’une attaque la veille menée par des résistants locaux, l’armée rwandaise se déchaîne littéralement sur la population du Sud-Kivu. Plus d’un millier de civils, dont des femmes, des enfants et des bébés dans les villages de Kilungutwe, Kalama et Kasika, dans le Territoire de Mwenga, sont tués de façon particulièrement cruelle. Avant d’être tuées, les femmes sont violées, torturées et mutilées à leurs organes génitaux. De nombreux corps d’enfants et de bébés sont jetés dans des latrines. Les agresseurs entraient dans des maisons d’habitation et achevaient les occupants à l’arme blanche » extrait de l’article de Desc-wondo rédigé par Boniface Musavuli.

En ce 2 août, nos coeurs crient « STOP« . Sur les réseaux sociaux avec le hashtag #Genocost, certains internautes ont dénoncé les crimes perpétrés au Congo en toute impunité.

Repost from @one_billion_rising #genocost

A post shared by Genocost R D Congo (@genocost) on

Le 2 Août 1998 fut le début d’une nouvelle guerre, l'une des plus sanglantes au #Congo. Cet événement particulièrement triste était l'un des plus malheureux d’une série d’événements qui ont à jamais déstabilisé l'Est du pays avec des incidences sur un bouleversement social profond, une instabilité sécuritaire quasi permanente, et même des menaces quasi épidémiques sur la santé humaine, tout ceci mettant la RDC dans un état de chocs successifs et d’inquiétude incessante. Depuis quelques temps, les jeunes de la diaspora congolaise, précisément ceux basés en Angleterre commémorent le 2 Août de chaque année ces événements tristes et malheureux qui ont secoués et coûtés la vie à des nombreux congolais. En ce 2 Août 2018, je voulais témoigner de mon petit soutien envers eux à travers cette initiative mais aussi envers tous ces gens qui ont perdu la vie à cause des actes ignobles, barbares et irresponsables. Puisse cette date que nous adoptons continue à marquer l’histoire de la RDC et que notre soif de la liberté d'expression, du dialogue, du respect des droits, de partage équitable des richesses mais surtout du bon sens contribuer à l’instauration d'une paix durable au Congo. #Genocost

A post shared by Baya Ciamala (@baya1301) on

For all the fallen ones, you are gone but you will never be forgotten. For us, today's youth (in the #DRC and in every corner of the world) who resist and actively voice for freedoms, we matter and our voice is never going to be wasted in vain. For, we continue this plight to cement the foundation for our children and grandchildren – who, are the future. What to do on today ·  On #facebook and #Whatsapp, please change your profile picture for the day to the Genocost’s candle of hope (attached) ·  On #twitter and #Instagram: please share a picture of your candle of hope (please do not forget to use #Genocost so that we can retweet your candle) ·  Please share the Genocost message with your family and friends Thank you 🕯️ #Genocost

A post shared by Mimie Z. L. Witenkate (@mimieorange) on

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s